Le SEO, c’est quoi

Qu'est ce que le référencement naturel

L’optimisation des moteurs de recherche (SEO) est la pratique consistant à obtenir du trafic ciblé vers un site Web à partir des classements organiques d’un moteur de recherche. Les tâches courantes associées au SEO incluent la création de contenu de haute qualité, l’optimisation du contenu autour de mots-clés spécifiques et la création de backlinks.

Autrement dit :

Le SEO consiste à améliorer le classement d’un site dans la section organique (non rémunérée) des résultats de recherche.

Le principal avantage du classement pour un mot-clé spécifique est que vous pouvez obtenir du trafic « gratuit » vers votre site.

Voici les sujets que nous aborderons dans ce guide complet du SEO :

  • Comment fonctionnent les moteurs de recherche
  • Comment fonctionne le référencement
  • Résultats organiques vs résultats payants
  • Pourquoi le référencement est-il important ?
  • Clients et mots clés
  • Contenu optimisé pour le référencement
  • Exemples de contenu de haute qualité
  • Principes de base du référencement sur la page
  • Introduction au référencement technique
  • Principes de base de la création de liens
  • Intention de recherche
  • Tendances SEO émergentes
Sommaire masquer

Comment fonctionnent les moteurs de recherche

Comment fonctionne les moteurs de recherche

Il est maintenant temps d’apprendre comment fonctionnent réellement les moteurs de recherche comme Google.

Lorsque vous recherchez quelque chose dans Google (ou tout autre moteur de recherche), un algorithme fonctionne en temps réel pour vous apporter ce que ce moteur de recherche considère comme le « meilleur » résultat.

Concrètement, Google scanne son index de « centaines de milliards » de pages afin de trouver un ensemble de résultats qui répondront au mieux à votre recherche.

Comment Google détermine-t-il le « meilleur » résultat ?

Même si Google ne rend pas public le fonctionnement interne de son algorithme, sur la base des brevets déposés et des déclarations de Google, nous savons que les sites Web et les pages Web sont classés en fonction de :

La pertinence

Si vous recherchez des « recettes de biscuits aux pépites de chocolat », vous ne voulez pas voir les pages Web sur les pneus de camion.

C’est pourquoi Google recherche en premier lieu les pages étroitement liées à votre mot-clé.

Cependant, Google ne classe pas simplement « les pages les plus pertinentes en haut , puisqu’il existe des milliers (voire des millions) de pages pertinentes pour chaque terme de recherche.

Par exemple, le mot-clé « recettes de cookies » fait apparaître 349 millions de résultats dans Google :

Donc, pour mettre les résultats dans un ordre cohérent, Google s’appuie sur trois autres éléments de son algorithme :

L’autorité

L’autorité est la façon dont Google détermine si le contenu est exact et digne de confiance.

La question à se poser est la suivante : comment Google sait-il si une page possède une haute autorité ?

Ils regardent le nombre total de pages qui renvoient à cette page spécifique :

(Ces liens provenant d’autres sites web et qui renvoient vers une page spécifique sont appelés « backlinks »)

En général, plus une page contient de liens, plus elle sera classée en haut des résultats :

(En effet, cette capacité de Google à mesurer l’autorité d’une page via des liens est ce qui le différencie des autres moteurs de recherche qui l’ont précédé, comme Yahoo)

L’utilité

Le contenu peut être pertinent et avoir une bonne autorité, si ce n’est pas utile, Google ne voudra pas positionner ce contenu en haut des résultats de recherche.

D’ailleurs, Google a publiquement déclaré qu’il existait une différence entre un “contenu de très bonne qualité” et un contenu “utile”.

Par exemple, disons que vous recherchez « régime paléo ».

Le premier résultat sur lequel vous cliquez (« Résultat A ») est écrit par le plus grand expert mondial du Paléo et puisque la page contient énormément de contenu de qualité, beaucoup de personnes y sont liés via des liens.

Cependant, le contenu est complètement désorganisé et il est rempli de terme et de d’information que la plupart des gens ne comprennent pas.

Comparez cela avec un autre résultat (“Résultat B”).

Il est écrit par quelqu’un de relativement nouveau dans le régime paléo et son site Web n’a pas autant de liens pointant vers lui que le résultat A.

Cependant, son contenu est organisé en sections distinctes et c’est écrit de manière claire et fluide et avec des termes que tout le monde peut comprendre :

Eh bien, cette page va se classer très haut sur “l’échelle d’utilité”. Même si le résultat B n’a pas autant de confiance ou d’autorité que le résultat A, il fonctionnera toujours bien dans Google.

(En effet, il peut même obtenir une position PLUS ÉLEVÉ dans la SERP que le résultat A.)

Google mesure l’utilité en grande partie sur la base des « signaux d’expérience utilisateur ».

Autrement dit : comment les utilisateurs interagissent avec les résultats de recherche. Si Google voit que les gens aiment vraiment un résultat de recherche en particulier, ce résultat gagnera des positions dans la SERP.

Notre astuce SEO n°1 pour un meilleur classement

Créez un site Web que les gens adorent ! Les moteurs de recherche sont conçus pour mesurer différents signaux sur le Web qui leur permettent de trouver les sites Web que les gens préfèrent le plus. Mettez leur directement entre leurs mains en rendant ces signaux réels et non artificiels.

Maintenant, il est temps de mettre ces choses en pratique étape par étape avec un tutoriel SEO.

Comment fonctionne le SEO

Comment fonctionne le seo

Le référencement (SEO) fonctionne en optimisant votre site pour le moteur de recherche pour lequel vous souhaitez vous classer, que ce soit Google, Bing, Amazon ou YouTube.

Plus précisément, votre travail consiste à vous assurer qu’un moteur de recherche considère votre site comme le meilleur résultat global pour la recherche d’un utilisateur.

La façon dont ils déterminent le « meilleur » résultat est basée sur un algorithme qui prend en compte l’autorité du site, la pertinence de cette requête, la vitesse de chargement, etc. (Google a plus de 200 facteurs de classement dans son algorithme.)

Dans la plupart des cas, lorsque les gens pensent « optimisation pour les moteurs de recherche », ils pensent « référencement Google ». C’est pourquoi nous allons nous concentrer sur l’optimisation de votre site pour Google dans ce guide.

Résultats organiques vs résultats payants

résultats organiques vs résultats payants

Les pages de résultats des moteurs de recherche sont séparées en deux sections distinctes : les résultats organiques et les résultats payants.

Résultats de recherche organique

Les résultats de recherche organiques (parfois appelés résultats « naturels ») sont des résultats naturels classés à 100 % en fonction du mérite.

En d’autres termes, il n’y a aucun moyen de payer Google ou d’autres moteurs de recherche pour se classer plus haut dans les résultats de recherche organiques.

Les moteurs de recherche classent les résultats de recherche organiques en fonction de centaines de facteurs de classement différents. Mais en général, les résultats organiques sont considérés par Google comme les sites Web ou les pages Web les plus relatifs, dignes de confiance et faisant autorité sur le sujet.

Je donnerai plus de détails sur le fonctionnement des algorithmes des moteurs de recherche plus tard, mais pour l’instant, la chose importante à garder à l’esprit est que :

Lorsque nous parlons de « SEO », nous parlons de classer votre site Web plus haut dans les résultats de recherche organiques.

Résultats payants

Les résultats de recherche payants sont des annonces qui apparaissent au-dessus ou en dessous des résultats organiques.

Les annonces payantes sont totalement indépendantes des annonces organiques. Les annonceurs dans la section des résultats payants sont « classés » en fonction du montant qu’ils sont prêts à payer pour un seul visiteur à partir d’un ensemble particulier de résultats de recherche (connu sous le nom de « publicité au paiement par clic »).

Pourquoi le SEO est-il important ?

Pourquoi le seo est-il important

Pour faire court : la recherche est une GROSSE source de trafic.

Voici une décomposition de l’origine de la plupart du trafic sur le Web :

Comme vous pouvez le constater, près de 60 % de tout le trafic sur le Web commence par une recherche Google. De plus, si vous additionnez le trafic des autres moteurs de recherche populaires (comme Bing, Yahoo et YouTube), 70,6% de tout le trafic sur le web provient donc d’un moteur de recherche.

Illustrons l’importance du SEO avec un exemple…

Disons que vous dirigez une entreprise de fournitures de fête. Selon Google Keyword Planner, 110 000 personnes recherchent des « articles de fête » chaque mois.

Considérant que le premier résultat dans Google obtient environ 20% de tous les clics, cela fait 22 000 visiteurs pour votre site Web chaque mois si vous vous positionner en haut des résultats.

Mais quantifions cela : combien valent ces visiteurs ?

L’annonceur moyen pour cette expression de recherche dépense environ 1 euros par clic. Ce qui signifie que le trafic Web de 22 000 visiteurs vaut environ 22 000 € par mois.

Et c’est juste pour cette expression de recherche. Si votre site est optimisé pour le SEO, vous pouvez vous positionner pour des centaines (et parfois des milliers) de mots-clés différents.

Dans d’autres secteurs, comme l’immobilier ou les assurances, la valeur du trafic des moteurs de recherche est nettement plus élevée.

Par exemple, les annonceurs paient plus de 30 € par clic sur l’expression de recherche « devis d’assurance automobile ».

Clients et mots clés

les clients et les mots clés

Avant de commencer à plonger dans le vif du sujet des balises de titre et du HTML, il est important de ne pas sauter une étape importante :

Recherche de clients et de mots clés.

C’est ici que vous déterminez ce que recherchent vos clients cibles et également les mots et les expressions exacts qu’ils utilisent pour effectuer une recherche. De cette façon, vous pouvez positionner votre site pour les éléments que vos clients cibles recherchent tous les jours.

Ça a l’air bien non ? Voici exactement comment procéder.

Recherche client

Si vous possédez déjà une entreprise en ligne, vous avez probablement une bonne idée de ce à quoi ressemble votre client cible.

(Aussi connu sous le nom de « Customer Persona ».)

Voici un exemple :

Ce type de recherche client n’est pas seulement pour vous aider à créer des produits que les gens veulent. C’est aussi une partie très importante du référencement (SEO) et du marketing de contenu.

Je vais vous expliquer…

Pour réussir en SEO, vous devez créer du contenu autour de sujets que vos clients recherchent.

Et à moins que vous ne sachiez qui est votre client, il est presque impossible de comprendre les types de choses qu’ils recherchent (nous y reviendrons plus tard).

La meilleure façon de creuser dans votre clientèle cible ? L’outil Make My Persona de HubSpot.

Cet outil gratuit et astucieux vous aide à créer un persona client, étape par étape. À la fin du processus, vous aurez un avatar détaillé auquel vous pourrez vous référer encore et encore.

Recherche de mots clés

Maintenant que vous avez un persona client, il est temps de passer à l’étape suivante : la recherche de mots clés.

C’est ici que vous pouvez explorer les mots et expressions exacts (requêtes de recherche) que les clients saisissent dans le champ de recherche.

En général, les mots-clés ont tendance à se diviser en deux catégories principales : les mots-clés que les gens utilisent pour trouver ce que vous vendez (mots-clés de produit).

Et les mots-clés que votre public cible utilise lorsqu’il ne recherche pas spécifiquement ce que vous vendez (mots-clés d’information).

Que diriez-vous d’un exemple ?

Disons que vous dirigez un site Web e-commerce qui vend des chaussures de tennis.

Votre ensemble de mots-clés de produits serait des choses tel que :

  • Chaussures de tennis livraison gratuite
  • Chaussures de tennis Nike
  • Chaussures de tennis pour pieds plats

D’un autre côté, les mots clés informatifs sont des choses qui intéressent votre public lorsqu’ils ne recherchent pas nécessairement des chaussures telles que :

  • Tutoriel deuxième service
  • Comment arrêter les erreurs non forcées
  • Bonne forme du revers
  • Comment frapper un service lifté

Pour réussir en SEO, il faut optimiser les pages de votre site Web autour des deux types de mots-clés.

De cette façon, lorsque votre client recherche votre produit, vous apparaissez dans les résultats des moteurs de recherche.

Pour les mots-clés que vos clients utilisent lorsqu’ils ne recherchent PAS votre produit ou service, vous vous positionnez également pour ceux-ci.

Conseils de recherche de mots clés

Voici quelques conseils pour vous aider à trouver des mots-clés.

Tout d’abord, utilisez la saisie semi-automatique de Google.
Vous avez probablement déjà remarqué cette fonctionnalité.

Chaque fois que vous commencez à taper quelque chose dans Google, vous obtenez un tas de suggestions de recherche :

Je vous recommande de taper des idées de mots clés dans Google et de noter toutes les suggestions qui se présentent.

Deuxièmement, tapez des mots et des phrases dans Answer The Public.

Cet outil gratuit est EXCELLENT pour trouver des mots-clés informatifs.

Par exemple, si vous publiez un blog sur le régime paléo, vous taperez « régime paléo » dans ATP :

Cela va pomper les questions que les gens posent autour de ce sujet.

Par exemple, une question que j’ai trouvée était “le régime paléo augmentera-t-il le cholestérol ?”.

Cette question est un sujet génial pour un article de blog ou pour une vidéo.

Ensuite, utilisez un outil de recherche de mots clés.

Les outils de recherche de mots-clés peuvent vous aider à déterminer combien de personnes recherchent chaque mot-clé et à quel point il sera difficile de se positionner sur la première page de résultat de Google pour ce terme.

Autrement dit, ils peuvent vous aider à choisir les meilleurs mots-clés de votre liste. Il existe plusieurs millions d’outils de recherches de mots clés.

Voici quelques-uns que je vous recommande :

Cependant, le meilleur outil de mots clés, gratuit et complet reste le planificateur de mots clés de Google (Google Keyword Planner)

Même si le planificateur de mots clés de Google a été conçu pour aider les personnes avec des campagnes Google Ads, il peut toujours vous aider à trouver des mots clés pour le SEO.

Tout ce que vous avez à faire est d’y entrer un mot-clé de produit ou un mot-clé d’information.

Vous obtiendrez alors des données sur cette phrase exacte (comme une plage de volume de recherche)… et une liste de mots-clés associés.

Cela vous donne au moins une idée du nombre de fois que ce mot-clé est recherché chaque mois.

Si vous souhaitez des données de volume de recherche plus précises, vous devez lancer une campagne Google Ads.

Vous pouvez également utiliser un outil tiers (comme Ahrefs, SEMRush, etc.) qui contient des informations plus précises sur le volume de recherche.

Si vous débutez dans le SEO, vous devez vous concentrer sur les mots-clés de longue traîne.

Pourquoi ?

Parce que les mots-clés de longue traîne sont moins compétitives.

Une fois que vous maîtrisez le SEO, vous pouvez commencer à cibler des mots clés plus compétitifs. Mais lorsque vous débutez, tenez-vous-en aux termes de longue traîne.

Contenu optimisé pour le SEO

contenu optimisé pour le seo

Ce n’est un secret pour personne que le SEO et le contenu soient liés.

En général, plus le contenu que vous publiez est bon, plus votre position dans le classement est élevé. Ce n’est (évidemment) pas si simple, mais c’est une bonne règle à suivre lorsque vous écrivez du contenu pour le SEO.

Voici plus de détails sur la façon de créer un contenu optimisé pour le SEO.

Création de contenu pour les pages de produits et les pages de services

Le contenu des pages produits et des pages services doit toujours être de haute qualité. Mais cela ne signifie pas que vous voulez que vos pages de produits se lisent comme des articles de blog.

Finalement, l’objectif principal de vos pages de produits devrait être de convertir les visiteurs en prospects et en clients. C’est pourquoi vous souhaitez que vos pages de produits se concentrent sur les fonctionnalités et les avantages offerts par votre produit.

Par exemple, regardez la page d’accueil de Baremetics.

À bien des égards, même s’il ne s’agit pas d’un article ou plus précisément d’un article de blog, il s’agit toujours d’un contenu de haute qualité. Comme vous pouvez le voir, la page est bien conçue et décrit les principales caractéristiques du produit.

Ainsi, une personne recherchant un mot-clé de produit comme “logiciel de prévision des revenus” tirerait beaucoup de valeur de cette page… même si l’objectif principal de la page est de vous inciter à vous inscrire à un essai.

Pour conclure ? Rendez le contenu de votre page produit aussi utile que possible, mais n’oubliez pas que les conversions doit être votre objectif n°1.

Créer du contenu de haute qualité pour un blog

Lorsque la plupart des gens disent que « le contenu est roi », ils parlent du type de contenu incroyablement utile qui est publié sur les blogs.

(Autrement dit : pas du contenu que vous trouverez sur la plupart des pages de produits et services)

De plus, il ne fait aucun doute que produire un contenu génial peut aider à améliorer votre classement Google.

En effet, HubSpot a constaté que les entreprises qui publient régulièrement du contenu obtiennent 350% de trafic en plus que celles qui ne consacrent pas autant d’efforts à leur marketing de contenu.

Aujourd’hui, pour réussir avec l’optimisation des moteurs de recherche, votre site doit proposer un contenu INCROYABLE sur une base cohérente.

En effet, les dernières statistiques de WordPress révèlent que 70 millions d’articles de blog sont publiés chaque mois :

Et ce n’est que WordPress. Les gens publient également des millions de publications sur Medium, Shopify et d’autres plateformes.

Pour conclure ? Pour que votre contenu se démarque (et se classe) en 2021, il doit être exceptionnel. Sinon, il sera enterré par les millions de messages qui sont publiés chaque jour.

Maintenant, j’aimerais partager quelques exemples du type de contenu de haute qualité qui fonctionne très bien en 2021.

Listes complètes

Les listes complètes sont l’endroit où vous compilez une liste complète de conseils, d’articles, de techniques, de recettes… ou à peu près tout ce à quoi vous pouvez penser.

Elles sont précieuses parce que vous conservez des éléments provenant de nombreuses sources différentes. Ainsi, au lieu d’avoir à lire un article avec 20 conseils et un autre article avec 15 conseils, votre contenu donne aux gens tout ce dont ils ont besoin sur une seule page.

Guides étape par étape

Des guides détaillés étape par étape sont aussi vieux qu’Internet lui-même. Et ils fonctionnent toujours aussi BIEN.

Alors oui, vous voulez que chaque étape soit SUPER détaillée. De cette façon, votre contenu se démarquera des autres guides étape par étape déjà disponibles.

Contenu avec données

BuzzSumo a examiné 100 millions de messages dans le cadre de son « Rapport sur les tendances du contenu ».

Ils ont constaté qu’il est plus difficile que jamais d’amener les gens à partager et à créer des liens vers du contenu. Pourquoi ? La quantité de contenu sorti depuis 2015 a explosé, ce qui est beaucoup plus difficile de se démarquer.

Sur une note plus positive, ils ont découvert que « la recherche faisant autorité et le contenu de référence continuent de gagner des liens ».

Autrement dit : le contenu avec des données fonctionne toujours aussi bien.

C’est la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle est que la création de ce type de contenu basé sur les données peut être très délicate.

Guides complets

Les guides complets sont similaires aux listes complètes dont nous avons parlé au-dessus.

La grande différence est qu’avec un guide complet, vous ne décrivez pas nécessairement une longue liste de conseils ou d’exemples. Au lieu de cela, vous couvrez tous les angles sur un sujet donné.

Évidemment, vous voulez toujours couvrir des stratégies exploitables. Cependant, l’objectif principal est de donner à quelqu’un tout ce dont il a besoin de savoir sur un sujet sur une seule page web.

Conseil de pro : couvrez de nouveaux sujets tendance pour augmenter les chances que votre guide se démarque.

Par exemple, ce guide du régime cétogène est sorti en 2013… juste au moment où le mouvement céto commençait à gagner du terrain.

Parce que ce guide était l’un des premiers du genre, des centaines de blogueurs de l’espace Paleo se sont liés à lui et l’ont partagé sur les réseaux sociaux.

Contenu visuel

Une récente étude a révélé qu’une forme de contenu visuel (infographie) était un format de contenu idéal pour obtenir des liens.

Bien sûr, les infographies ne sont pas le seul moyen de créer du contenu visuel. Il y a des vidéos, des organigrammes, des captures d’écran et bien plus encore. Vous avez même des combinaisons de différents types de contenu visuel, comme « Instructographics ».

Le référencement sur page garantit que Google peut trouver vos pages Web afin qu’elles puissent les afficher dans les résultats de recherche. Cela implique également d’avoir un contenu pertinent, détaillé et utile pour les expressions de recherche pour lesquelles vous essayez de vous présenter.

Les bases du SEO on-page

Les bases du SEO on-page

Le SEO off-page comprend la création de liens, l’augmentation de la popularité des liens, le moteur de recherche, l’échange de liens, etc. A contrario, le SEO on-page garantit que Google peut trouver vos pages Web afin qu’il puisse les afficher dans les résultats de recherche. Cela implique également d’avoir un contenu pertinent, détaillé et utile pour les expressions de recherche pour lesquelles vous essayez de vous positionner.

Plus précisément, Google analyse votre page à la recherche de mots et d’expressions spécifiques.

Et quand il voit le même terme encore et encore, Google se dit que : « Cette page doit être sur ce mot-clé ! ».

C’est pourquoi il est important d’utiliser votre mot-clé cible sur votre page… sans en faire trop.

(Nous reparlerons de cela un peu plus tard)

Pour l’instant, voyons comment optimiser le SEO on-page de votre site.

Installer Yoast

Si votre site fonctionne sur WordPress, je vous recommande fortement d’utiliser le plugin Yoast SEO.

Non, Yoast n’est pas un bouton magique qui optimisera automatiquement votre site.

Mais Yoast facilite la configuration de la balise de titre et de la balise méta description de votre page.

Il possède également une tonne d’autres fonctionnalités pour vous aider à optimiser votre site dans son ensemble.

Si votre site fonctionne sur une autre plateforme (comme Shopify ou Wix), ils comportent les fonctionnalités de référencement de Yoast.

Utilisez votre mot-clé dans votre méta title

La règle n°1 du SEO on-page est la suivante :

Utilisez votre mot-clé dans votre balise de titre (méta title)

Pourquoi est-ce important ?

En ce qui concerne l’optimisation on-page, votre méta title est la partie la plus importante de votre page.

Pensez-y de cette façon :

Votre méta title résume le sujet de votre page. Lorsque vous utilisez votre mot-clé dans votre méta title, cela indique à Google que votre page concerne ce mot-clé.

Optimisez votre méta description pour les clics

Votre méta description n’est pas aussi importante que votre méta title.

En effet, Google a déclaré qu’ils ne prêtaient pas beaucoup d’attention à votre description (ou méta keywords = balise méta du langage HTML).

Alors pourquoi s’embêter à créer une description ?

Parce que les gens utilisent votre description pour savoir s’il faut cliquer ou non sur votre résultat.

Conseil de pro : utilisez votre mot-clé principal dans votre description. Lorsque quelqu’un recherche ce terme, Google met en gras votre mot-clé… ce qui permet à votre site de se démarquer encore plus dans les SERP

Utilisez des mots-clés dans votre contenu

Ensuite, vous souhaitez inclure votre mot-clé sur votre page à quelques reprises.

De cette façon, Google sera sûr que votre page traite vraiment de ce sujet.

Une chose à noter est que vous ne voulez pas aller trop loin et utiliser votre mot-clé 100 fois sur chaque page. Il s’agit d’une stratégie de référencement Black Hat appelée « bourrage de mots clés », qui peut pénaliser votre site.

Pour conclure ? Incluez votre mot-clé principal sur votre page plusieurs fois. Cependant, si vous insérez intentionnellement des mots-clés dans votre contenu, faites attention à ne pas aller trop loin.

Utiliser des synonymes et des variantes

Assurez-vous d’utiliser des synonymes et des variantes de votre mot-clé cible tout au long de votre contenu.

Cela peut aider une seule page pour des dizaines de mots-clés différents.

Que diriez-vous d’un exemple ?

Imaginons que vous veniez de publier un article optimisé autour du mot-clé : « conseils en marketing numérique ».

Dans ce cas, vous voudriez utiliser des variantes de ce terme dans votre contenu comme :

  • Conseils de marketing web
  • Conseils pour les blogs
  • Conseils marketing pour débutants

Conseil de pro : recherchez des variantes de votre mot-clé dans Google et Bing Suggest. Tapez simplement votre mot-clé dans la barre de recherche et consultez les suggestions.

Vous en voyez qui ont du sens pour votre contenu ? Utilisez-les !

Optimiser les images

Contrairement à un article basé sur du texte, les moteurs de recherche ont du mal à comprendre ce qu’il y a à l’intérieur d’une image. Ils s’appuient donc sur le nom de fichier, le texte alternatif et le titre de votre image pour déterminer ce qu’est réellement une image.

Si vous gérez un site avec beaucoup d’images, le référencement des images est SUPER important. Sinon, Google aura du mal à comprendre ce qu’il y a sur votre page.

Avec cela, voici comment optimiser vos images :

Tout d’abord, donnez à votre image un nom de fichier descriptif.

Ensuite, utilisez un texte alternatif d’image qui décrit votre image. https://moz.com/learn/seo/alt-text

Enfin, donnez un titre à votre image. Copier et coller votre texte alternatif ici.

Expérience utilisateur

Vous pouvez avoir une page Web PARFAITEMENT optimisée pour le référencement.

Mais si ça ressemble à ça ?

Il ne va pas se positionner très longtemps.

Même si l’expérience utilisateur est subjective (ce qui rend la mesure difficile pour les principaux moteurs de recherche comme Google, Bing et Yahoo), elle a un impact indirect sur votre référencement.

Après tout, si votre site est difficile à utiliser, les gens ne le partageront pas. Sans liens et sans partages, vos chances de classement dans Google sont pratiquement nulles.

Qualité du contenu

Vous avez probablement entendu dire qu’un « contenu de haute qualité » est important. C’est vrai !

Le fait est que, comme je l’ai dit plus tôt, un contenu de haute qualité ne suffit pas. Pour que votre contenu soit classé en 2021, il doit être tout simplement INCROYABLE.

Il doit également répondre aux besoins des personnes qui recherchent votre mot-clé cible.

Introduction au référencement technique

Introduction au référencement technique

Le référencement technique est un ÉNORME sujet. L’objectif principal du référencement technique est de s’assurer que les moteurs de recherche peuvent facilement trouver et parcourir toutes les pages de votre site Web. Mais ces dernières années, le référencement technique s’est étendu pour inclure des sujets tels que la vitesse de chargement du site, l’optimisation mobile, etc.

Pour être honnête, la plupart des propriétaires de sites n’ont pas à se soucier autant du référencement technique.

(Surtout si votre site fonctionne sous WordPress.)

Mais cela ne signifie pas que vous devez ignorer complètement le référencement technique. Un faux mouvement et tout votre site pourrait être désindexé. https://moz.com/blog/accidental-noindexation-recovery-strategy-amp-results

Avec cela, voici un aperçu de la façon de mettre de l’ordre dans votre référencement technique (aucune compétence en codage n’est requise).

Vérifiez votre site avec la Google Search Console

La Google Search Console est un tableau de bord de la santé et des performances de votre site dans Google.

(Anecdote: Bing a sa propre version de cet outil appelée Bing Webmaster Tools).

Pour utiliser le GSC, vous devrez vérifier que vous êtes lle propriétaire de votre site (Google appelle les sites « Propriétés du domaine »).

Lorsque vous le faites, vous aurez accès à un outil génial qui vous montre combien de personnes voient et cliquent sur votre site dans les résultats de recherche de Google :

Mais cela n’est qu’un aperçu.

Le GSC regorge de fonctionnalités utiles qui vous permettent de soumettre votre sitemap directement à Google, de voir combien de pages sont indexées, et bien plus encore.

Utilisez une structure d’URL optimisée pour le SEO

La plupart des gens ne réfléchissent pas beaucoup à leurs URL.

Et cela conduit à des URL plutôt étrange telle que :

Il s’avère que vos URL sont un élément clé du référencement de votre site.

En ce qui concerne les URL, assurez-vous que :

  • Votre structure d’URL est cohérente. De cette façon, Google sait à quelle catégorie appartiennent vos pages. Par exemple, si vous avez une URL de catégorie comme website.com/coffee, assurez-vous que toutes les pages liées au café appartiennent à cette catégorie : website.com/coffee/french-press. Si vous n’utilisez pas de pages de catégorie, vous pouvez avoir toutes vos URL uniquement website.com/page-name.
  • Utilisez des mots-clés dans vos URL. Pas besoin de mots clés. Assurez-vous simplement que votre mot-clé cible apparaît une fois dans votre URL. Par exemple : website.com/votre-mot-clé.
  • Évitez les déchets. Les URL plus courtes ont tendance à être mieux classées dans Google.

La question est :

Devriez-vous revenir en arrière et modifier vos URL existantes ?

Cela dépend évidemment de vous. Mais je recommande généralement aux gens de laisser leurs URL en place… même si elles ne sont pas idéales. Au lieu de cela, concentrez-vous simplement sur la création d’URL conviviales pour le référencement des futures pages que vous publierez.

Mais si vous décidez d’optimiser les anciennes URL, assurez-vous d’utiliser la redirection 301 sur les anciennes pages vers les nouvelles URL. Si cette nouvelle structure génère plusieurs pages avec un contenu similaire, implémentez des URL canoniques.

Mesurer et optimiser pour un chargement rapide de la page

Un site Web à chargement lent n’est pas seulement ennuyeux pour les utilisateurs, cela peut également nuire à votre référencement.

En 2018, Google a annoncé une nouvelle « Mise à jour de la vitesse de chargement ».Comme son nom l’indique, cette mise à jour a commencé à pénaliser les pages Web qui se chargent lentement sur les appareils mobiles.

Heureusement, Google ne vous fait pas deviner si votre site est lent ou non.

En fait, ils viennent de lancer une nouvelle version de leur outil PageSpeed ​​Insights.

Non seulement cela donne à votre page une note de vitesse de 0 à 100.

Mais également une longue liste de choses que vous pouvez faire pour accélérer les choses.

(Remarque : selon les suggestions que vous obtenez, vous pourrez peut-être améliorer la vitesse de chargement de votre site avec un certain nombre de plugins WordPress. Sinon, vous aurez peut-être besoin d’un développeur pour peaufiner le code HTML de votre site.)

Configurer HTTPS

Google donne un léger avantage dans les résultats de recherche aux sites Web sécurisés avec HTTPS.

En effet, selon Mozcast, 93,6% des résultats de première page sont sécurisés avec le cryptage HTTPS.

De plus, Google Chrome affiche désormais un avertissement lorsque vous visitez un site qui n’est pas sécurisé.

Donc, si votre site n’est pas sécurisé, je vous recommande de le configurer dès que possible.

Le seul problème avec le passage au HTTPS est que vos pages auront soudainement des URL différentes. Il est donc VRAIMENT important que vos pages redirigent toutes vers la même URL.

Si vous avez besoin d’un coup de main avec ce processus, je vous recommande de consulter cette liste de contrôle. https://movingtohttps.com/

Une question que beaucoup de gens me posent est : “Est-ce que le passage au HTTPS améliorera mon classement Google ?”.

Ma réponse : “Peut-être”.

Je ne pense pas que HTTPS soit un facteur de classement super important. En effet, Google a qualifié HTTPS de « tiebreaker » qui signifie « rupture d’égalité ». Ainsi si deux sites web sont à “égalité”, Google donnera un avantage de classement au site configuré sous HTTPS.

Donc, si vous vous classez au 8e rang, le passage au HTTPS pourrait vous faire passer au 7e.

Architecture du site et liens internes

Lorsque votre site est flambant neuf et ne compte que 5 pages, l’architecture du site Web n’a pas beaucoup d’importance.

Mais lorsque votre site atteint des centaines, voire des milliers de pages, la configuration de l’architecture de votre site peut faire une grande différence.

Tout d’abord, vous souhaitez créer une structure organisée (également appelée « hiérarchie ») qui organise vos pages en catégories.

Ensuite, vous souhaitez utiliser des liens internes pointant vers des pages hautement prioritaires de votre site Web.

C’est à peu près tout. Les seules autres choses à garder à l’esprit sont que vous souhaitez que vos liens internes aient un texte d’ancrage riche en mots clés.

Donc, si vous créez un lien vers une page de votre site sur le café infusé à froid, n’utilisez pas de texte d’ancrage comme « cliquez ici ». Au lieu de cela, assurez-vous que votre texte d’ancrage contient un mot-clé, comme “ce guide de café infusé à froid”.

Optimiser pour les mobiles

L’optimisation mobile est passée de « agréable à avoir » à « un devoir absolu ».

C’est parce que l’algorithme de Google est désormais “mobile first”. Ce qui signifie que la version mobile de votre site Web est la version “principale” que Google voit.

Ainsi, si votre site se charge rapidement sur le l’ordi, mais se charge lentement sur le mobile, Google considérera votre site comme lent.

Si vous avez vérifié votre site dans la Google Search Console vous pouvez voir si votre site a des problèmes d’ergonomie mobile ou non.

Sinon, vous pouvez aussi utiliser l’outil “Mobile-Friendly Test” de Google.

Si vous trouvez que votre site n’est pas adapté aux mobiles, c’est un problème qui devrait figurer en tête de votre liste de priorités.

Conseil de pro : assurez-vous de ne pas utiliser de « popups interstitiels » pour les visiteurs de recherche mobile. Google a déclaré que l’utilisation de ces types de fenêtres contextuelles peut avoir un impact négatif sur votre classement.

Suivre les résultats dans Google Analytics

Comment savoir si tous les efforts que vous consacrez au SEO fonctionnent réellement ?

Croyez-le ou non, mais vous pouvez en grande partie répondre à cette question avec un seul outil : Google Analytics.

Voici comment Google Analytics peut vous aider à mener à bien vos campagnes de référencement :

  • Vous pouvez facilement suivre (et visualiser) les changements dans le trafic organique au fil du temps. Si vous voyez un graphique comme celui-ci, vous êtes probablement sur la bonne voie.
  • Vous pouvez identifier les pages qui génèrent le plus de trafic provenant des moteurs de recherche. De cette façon, vous pouvez doubler ce qui fonctionne.
  • Google Analytics facilite le suivi de la façon dont les visiteurs du site Web interagissent avec votre site. Des métriques telles que le taux de rebond et le nombres de pages vues vous aident à comprendre si votre contenu répond aux besoins des utilisateurs de Google.

De plus, vous pouvez même configurer le suivi des conversions dans Google Analytics. De cette façon, vous pouvez voir si le trafic provenant du SEO se convertit réellement en prospects et en ventes.

Les bases de la création de liens

Les bases de la création de lien

L’objectif de la création de liens est d’amener d’autres sites Web à mentionner (et à créer un lien vers) votre site Web. Ceci est également connu sous le nom de « SEO off-page ».

Même si les backlinks sont l’épine dorsale de l’algorithme de Google depuis le premier jour, ils sont toujours SUPER importants.

En effet, Stone Temple Consulting analyse le même ensemble de résultats de recherche depuis 2016 et ils ont découvert que les liens sont toujours fortement corrélés avec les classements Google de première page.

Pour conclure, les liens sont une partie extrêmement importante de l’optimisation des moteurs de recherche et cela ne risque pas de changer de sitôt.

Voici une introduction rapide sur tout ce qui concerne la création de liens.

L’autorité des liens

Tous les liens ne sont pas égaux.

Plus précisément, les liens provenant de sites d’autorité de confiance transmettront plus de PageRank c’est à dire un score plus élevé à votre site qu’un lien provenant d’un petit site Web à faible autorité.

Il existe deux manières de mesurer l’autorité : l’autorité de domaine et l’autorité de la page.

L’autorité de domaine est l’autorité du site dans son ensemble. Ainsi, même si une page spécifique n’a pas une tonne de liens pointant vers elle, l’autorité de domaine signifie que la page a toujours une certaine autorité à faire circuler.

L’autorité de la page est l’autorité d’une page Web spécifique.

De toute évidence, vous voulez des liens à partir de pages d’autorité sur des sites Web de haute autorité. Le seul hic, c’est que ces liens sont EXTRÊMEMENT difficiles à obtenir.

Concentrez-vous sur les liens des sites Web pertinents

Lorsque vous commencez à créer des liens vers votre site Web, gardez une règle cardinale à l’esprit :

« Obtenez des liens à partir de sites Web pertinents ».

C’est parce que les liens de sites liés au vôtre transmettent plus de valeur SEO que les liens de site concernant un autre domaine d’activité.

De plus, les liens des sites pertinents montrent à Google que vos liens sont légitimes. Après tout, cela semble VRAIMENT contre nature si la plupart des liens pointant vers votre site de pâtisserie proviennent de blogs de jeux vidéo.

(Remarque : il est tout à fait possible d’obtenir quelques liens de sites Web non liés au secteur d’activité. Mais si ces liens constituent l’essentiel de votre profil de liens, vous avez un problème)

Comment amenez-vous d’autres personnes à créer un lien vers votre site Web ?

Avant de plonger dans les techniques, je dois parler du black hat et white hat SEO

Techniques de référencement White Hat vs Black Hat

L’une des premières choses que vous remarquerez

Il y a encore une dizaine d’années, le SEO black hat était le SEO. Les tactiques de création de liens plutôt louches faisaient fureur parce qu’elles fonctionnaient.

Aujourd’hui ? Ces sortes de tactiques plutôt louches de création de liens ne fonctionnent pas aussi bien qu’avant. De plus, votre site sera viré des résultats de recherche de Google.

C’est pourquoi je ne recommande pas le SEO black hat. Le risque n’en vaut pas la chandelle.

Comment savoir si une stratégie de création de liens spécifique est un black hat ou white hat ?

  • Consultez la liste des « schémas de liens » de Google. Il s’agit d’une liste régulièrement mise à jour de choses que Google considère comme plutôt louches.
  • Avez-vous payé pour le lien ? Peu importe comment vous le découpez, payer directement quelqu’un pour un lien est toujours contre les directives de Google.
  • Le lien était-il « mérité » ? Autrement dit, quelqu’un a-t-il créé un lien vers votre site parce qu’il pensait que cela en valait la peine ? Si oui, c’est parfait.

Pour être clair :

Le SEO Black Hat ne se limite pas à la création de liens. Il existe de nombreuses autres approches black hat qui n’ont rien à voir avec les liens (comme les pages de porte d’entrée).

Mais dans la plupart des cas, lorsque les gens disent « SEO black hat », ils font référence à la création de liens black hat.

Avec cela, voyons quelques stratégies de création de liens white hat que j’utilise et recommande.

La technique du Skyscraper

Si vous débutez dans le référencement et le marketing de contenu, je vous recommande la technique du Skyscraper, car elle permet de créer du contenu auquel les blogueurs et les journalistes seront susceptibles de créer des liens.

Cela ne veut pas dire que ce processus est facile. Loin de là. En fait, cette approche demande un travail acharné.

Mais la raison pour laquelle je recommande de commencer par là puisque le contenu de Skyscraper est relativement simple à créer et à promouvoir.

Publication d’invité (Guest Posting)

Le guest posting en tant que stratégie de création de liens est extrêmement controversée puisque les guest blogging peuvent facilement être pris pour une approche de black hat au lieu d’un moyen légitime afin d’obtenir du trafic et une certaine visibilité.

Mais lorsqu’il est bien fait, le guest posting est un excellent moyen d’obtenir des liens et une bonne visibilité pour votre site Web.

Sur ce, voici quelques conseils à garder à l’esprit lorsque vous commencez à publier des articles en tant qu’invité :

  • Publier uniquement des guest post sur des sites Web connexes. La publication de nombreux guest post sur des sites sans rapport est une très mauvaise idée.
  • Évitez un texte d’ancrage trop riche en mots clés dans votre lien. Au lieu de cela, utilisez un lien avec le nom de votre marque comme texte d’ancrage.
  • Ne pas échelonner. Les backlinks des guest post devraient représenter environ 5% de votre profil de liens. Plus que cela peut vous mettre dans le viseur Google.

Contenus associables

« Contenu associable » est un terme global qui comprend tout ce que les gens seront heureux de lier et cela va bien au-delà du « bon contenu ».

C’est parce qu’il y a déjà tellement “d’excellent contenu”. La publication d’un autre article « 10 conseils pour perdre du poids » ne poussera personne à établir un lien avec vous.

Au lieu de cela, je recommande de créer du contenu spécialement conçu pour obtenir des liens.

Voici quelques exemples de contenu associables que vous pouvez créer :

  • Étude de l’industrie
  • Article anti-mythe
  • Guide visuel ou ressource
  • Outil gratuit
  • Liste organisée de conseils, d’exemples ou de ressources

Pour être clair :

Votre contenu associable ne doit pas nécessairement être une méga liste ou un guide.

Intention de recherche

L'intention de recherche

L’intention de recherche (également parfois appelée « l’intention de l’utilisateur ») est la principale raison pour laquelle quelqu’un effectue une recherche. Il s’avère qu’il existe quatre principaux types d’intentions de recherche.

Comprendre l’intention de recherche est une grande partie du succès du référencement en 2021 (et au-delà).

Par exemple, disons que vous voulez aller chercher de la nourriture thaïlandaise pour le dîner. Eh bien, vous pourriez rechercher « Thaï food Paris ».

Votre intention est transactionnelle. Vous cherchez un endroit pour manger.

Mais disons que vous voulez faire un poulet au curry. Vous rechercherez probablement quelque chose comme « recette de poulet au curry thaï ».

Dans ce cas, votre intention de recherche est informative. Vous voulez des informations sur la façon de préparer ce plat.

Et au mieux vous pouvez aligner votre contenu avec l’intention de recherche, plus vous serez bien classé dans Google.

Signaux utilisateurs

Vous vous demandez peut-être :

Comment Google sait-il si une page correspond à l’intention de recherche de quelqu’un ?

Google surveille de près la façon dont les gens interagissent avec leurs résultats de recherche.

Ainsi, si Google remarque que les utilisateurs sautent votre résultat pour cliquer sur un autre résultat, Google verra votre contenu non pertinent pour cette recherche… et vous déclassera.

En effet, des spécialistes du marketing comme Larry Kim ont pu lier le taux de clics organiques aux classements de Google.

À mon avis, le taux de clic (CTR) n’est pas aussi important que quelque chose appelé “Pogosticking”.

Mais si vous voulez un aperçu rapide, le Pogosticking est le moment où les utilisateurs parcourent les résultats de recherche pour trouver quelque chose qui les aide.

Ainsi, si Google remarque que les gens ont tendance à rebondir de votre contenu vers les résultats de recherche, c’est vraiment mauvais signe.

Comment optimiser les signaux utilisateur

Votre première étape consiste à vous assurer que votre contenu s’aligne sur l’intention de recherche de votre mot-clé cible.

Si votre contenu ne correspond pas à ce que cette personne veut, Google le remarquera.

Une fois que vous avez mis cela en place, voici d’autres choses que vous pouvez faire pour vous assurer que les utilisateurs de Google aiment votre contenu :

  • Utilisez une introduction sans fioritures. Donc, au lieu de « Ce sujet est important à cause de X, Y, Z, choisissez : « Aujourd’hui, je vais vous montrer comment X ».
  • Utilisez des images et des graphiques. Les images sont beaucoup plus attrayantes visuellement qu’un article composé à 100% de texte. De plus, ils sont particulièrement importants pour un contenu plutôt long.
  • Ajoutez des liens internes et externes à votre page. De cette façon, les gens peuvent en savoir plus sur les sujets que vous abordez dans votre article… sans avoir à revenir aux SERP.
  • Améliorez votre vitesse de chargement. Sites au chargement lent = taux de rebond plus élevé. En effet, Pingdom a trouvé une relation directe entre les temps de chargement des pages et le taux de rebond.
  • Rendez votre contenu lisible. Utilisez de grosses polices (je recommande 17px). Essayez les puces et les listes numérotées. Puis utilisez les sous-titres H2 et H3 pour diviser votre contenu en sections soignées.
  • Gardez votre contenu à jour. J’ai constaté qu’une mise à jour significative de l’ancien contenu entraîne un « boost de fraîcheur ». De plus, les utilisateurs veulent toujours lire de nouvelles choses qui sont pertinentes en ce moment.

Tendances SEO émergentes

tendances seo emergentes

Terminons ce tutoriel de référencement pour débutants avec une poignée de tendances émergentes dans le monde du marketing numérique.

Pour être clair : je recommande de travailler sur ces choses qu’une fois que vous maîtrisez les principes fondamentaux du SEO. Mais si vous êtes prêt à aller plus loin, cette section est pour vous.

Balisage de schéma (Schema Markup)

Une récente étude sur les facteurs de classement des moteurs de recherche n’a trouvé aucune corrélation entre l’utilisation d’un schema markup et le classement de la première page.

Certaines personnes ont interprété ce résultat comme : « Le schéma ne fonctionne pas ! ».

Puis évidemment, si vous pensez que l’ajout d’un schema markup à votre page va améliorer votre classement organique, vous allez être déçu.

Une chose à garder à l’esprit est que l’utilisation de Schema de la bonne manière peut augmenter votre taux de clics organiques. Ainsi, même si vous n’obtenez peut-être pas d’amélioration dans votre classement, un Schema PEUT vous aider à générer davantage de trafic organique.

Par exemple, regardez ces résultats de recherche :

Lequel se démarque ? Évidemment, celui avec des étoiles de critique (“review stars”) !

De plus, les “review stars” (et d’autres types de « résultats enrichis ») ne sont possibles que si vous utilisez des données structurées dans le code HTML de votre site. Donc, si vous voulez que votre site se démarque dans les SERP, je vous recommande d’essayer un Schema.

E-A-T

E-A-T (abréviation de « Expertise, Authority and Trustworthiness ») est quelque chose sur lequel Google a mis de plus en plus l’accent au cours des dernières années.

Pourquoi ?

C’est simple : Google veut être à 100 % sûr que le contenu des résultats de recherche est fiable.

Il y a beaucoup de controverse dans le monde du SEO en ce moment à propos de E-A-T. Mais l’essentiel est que, pour que Google donne à votre site une note E-A-T élevée, il doit être considéré comme une autorité de confiance dans votre secteur.

Par exemple, Wikipedia a probablement la note E-A-T la plus élevée de tous les sites Web de la planète. Le contenu est écrit et édité par des milliers de personnes (dont beaucoup sont des experts dans leur domaine).

Quand il s’agit d’améliorer E-A-T, il n’y a vraiment pas de raccourcis. Si votre site publie du contenu générique écrit par des rédacteurs indépendants aléatoires, il sera difficile d’établir E-A-T.

Mais si vous publiez un contenu de haute qualité écrit par des experts respectés, votre E-A-T sera en bonne voie.

De plus, comme la plupart des choses dans le SEO, même E-A-T est influencé par les liens. En effet, Google a récemment confirmé que le PageRank joue un rôle important dans l’établissement d’E-A-T.

SEO de la recherche vocale

Ce n’est plus un secret que le nombre de personnes recherchant via leur voix a largement augmenté au cours des dernières années.

Google a même signalé que près de la moitié de tous les adultes utilisent la recherche vocale tous les jours.

Et ça évolue vite.

Quand je parle de recherche vocale, beaucoup de gens me demandent : « À quoi ça sert d’optimiser la recherche vocale ? Même si je me classe n°1 dans Google Home, personne ne visite réellement mon site Web ».

Et c’est une bonne question.

Ma réponse ?

Les recherches vocales ne concernent pas uniquement les hauts-parleurs intelligents, comme Amazon et Alexa.

En effet, selon Search Engine Land, 1 recherche sur 5 effectuée sur les téléphones mobiles est une recherche vocale.

Autrement dit : de plus en plus de personnes contournent leur clavier au profit de leur voix et cela a un impact sur les recherches effectuées sur mobile et même celles effectuées sur ordinateur.

Pour conclure : la recherche vocale est l’une des tendances les plus importantes dans le monde du référencement et du marketing numérique. Alors que de plus en plus de personnes commencent à rechercher via leur voix, les éditeurs devront trouver des moyens de créer et d’optimiser du contenu spécialement pour les recherches vocales.

Optimiser les vidéos YouTube

YouTube a récemment dépassé Facebook en tant que deuxième site Web le plus populaire au monde.

Contrairement à d’autres sites de médias sociaux (comme Twitter), YouTube est également un moteur de recherche très populaire. Cela signifie que le SEO est très important pour le classement sur YouTube.

De plus, selon Sistrix, les vidéos YouTube deviennent également une partie plus importante des résultats de recherche de Google.

Bien sûr, les vidéos YouTube figurent dans les résultats de recherche de Google depuis des années Cependant, au cours des 18 derniers mois environ, ils ont pris de plus en plus de place dans les SERP… surtout au-dessus de la ligne de flottaison :

Cela signifie qu’avoir une présence sur YouTube est un devoir absolu pour le SEO en 2021.

Conclusion

J’espère que vous avez apprécié cette petite introduction au SEO. Dans ce guide, j’ai voulu aller au-delà d’une simple définition de l’optimisation des moteurs de recherche et vous donner quelques étapes concrètes pour commencer.

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup à apprendre sur le SEO. Mais compte tenu du trafic ciblé que le SEO peut apporter, cela vaut le temps et les efforts fournis.

Je vous recommande donc de commencer par les bases : assurez-vous que les moteurs de recherche peuvent explorer complètement votre site. Commencez ensuite à créer du contenu optimisé par mots clés. Enfin, utilisez la diffusion pour obtenir des backlinks.

Ces trois étapes sont le fondement du SEO.

Une fois que vous sentez que vous les maîtrisez, commencez à vous pencher sur des choses plus avancées, comme le référencement YouTube et la recherche vocale.